gribouille: (Masquerade)
Bon eh bien voilà. Il y a à peu près d'une heure, j'ai fini les cours. Dernier cours de Khâgne. Wow.

C'est que ça va me manquer, tout ça. Les profs, tout d'abord. Et puis même l'ambiance générale, même si je n'étais pas une grande fan de ma classe.

Ces deux années auront été extrêmement enrichissantes. Autant au niveau des connaissances et des méthodes de travail qu'humainement parlant. J'ai rencontré beaucoup de gens formidables qui m'ont appris beaucoup de choses.

J'ai grandi, surtout. En hypokhâgne principalement, mais en Khâgne aussi, je pense. Certes, ce que j'ai vécu en-dehors de la prépa n'y est pas pour rien non plus. Mais apprendre autant, se consacrer autant à quelque chose, savoir relativiser, nuancer, considérer différents points de vue à un texte, à une idée, analyser... apprendre découvrir l'autre derrière ses paroles, derrière ses écrits, son art.

La prépa m'a inculqué une rigueur de travail. Et surtout une soif d'apprendre - que j'avais déjà, certes, mais là, c'est encore plus fort. Envie de connaître d'autres cultures, de comprendre, ou de l'essayer. Envie d'apprendre pour pouvoir partager ensuite.

En fait, je suis en train de réaliser que la prépa, ça ne se termine pas. Avec un peu de chance, ça me suivra toute ma vie.

Et tant mieux.
gribouille: (Who - Donna)
J'ai repris les cours il y a une semaine, le temps passe très vite étant donné que je n'ai que deux jours et demi de cours chaque semaine (eh ouais, la chance... sauf qu'étant habitués à un rythme beaucoup plus soutenu, nous avons tous du mal à reprendre).

Je finis le 10 juin. Le 11, je repars en Irlande pour quelques jours, une dizaine tout au plus : soit les gens de la mine ont décidé de m'embaucher pour la faire visiter en anglais/français/allemand et je viens donc remplacer une de leurs employées qui s'en va quelques jours - ce qui était un argument en plus pour qu'ils m'embauchent -, soit ils ne m'ont pas embauchée et je viens quelques jours pour déposer des CV - peut-être mis à jour après le 16 juin ? mais je n'y crois guère... - en masse. Après ça je reviens en France, je ferai sans doute un petit passage chez mes grands-parents, puis j'essaierai d'aller un peu sur Paris, à la Japan Expo (ça c'est presque certain, tout dépend des résultats du 16 juin, mais bon comme je ne serai pas admissible - soyons objectif -, je n'aurai pas à passer les oraux, donc je devrais être là), puis re-départ en Irlande où je reste jusqu'en septembre. Puis fac.

Je suis décidée à ne pas cuber. La prépa aura été une expérience extrêmement enrichissante à tous les points de vue - et probablement les deux années les plus enrichissantes de toute ma vie intellectuelle passée et à venir. Mais je ne me sens pas capable de repartir pour une troisième année. Ne serait-ce que physiquement. Et surtout, j'ai envie de passer à autre chose. Maintenant que j'ai acquis la méthode, j'ai envie de me spécialiser dans le domaine qui m'intéresse le plus. Et préparer l'année d'après - j'ai tellement, tellement hâte.

N'empêche que je me suis intéressée aux programmes de l'année prochaine, par simple curiosité - et puis il se peut que je retrouve la même chose en Anglais. Si des futur KH 2009-2010 passent par ici, je vous souhaite beaucoup de courage - ou que les programmes changent, ne serait-ce qu'en Histoire (Politique et société en France de 1848 à 1958, en deux heures par semaine, c'était déjà limite infaisable, alors La Méditerranée de 1798 à 1956... good luck). Ils changeront probablement en Philo (La science deux années de suite, ce serait quand même abracadabrantesque !).

Voilà, donc j'ai vu et... je suis contente de ne pas cuber. Même si ça veut dire que les profs vont me harceler. Oui... ils m'ont prévenue.
gribouille: (Hodges - sees sun for the first time)
Plus qu'un DS mardi et je n'aurai plus d'examens cette année, concours de l'ENS excepté. Voilà qui fait chaud au coeur.

Ce qui fait chaud au coeur, aussi, c'est le beau temps. Hier et aujourd'hui, j'ai pu travailler à l'extérieur un peu, ça fait du bien... c'est là aussi que je me rends compte du gros désavantage de dépendre de mon ordinateur pour bosser : l'ordinateur, lui, dépend de sa batterie -_-

L'internat est égal à lui-même. Il y a deux semaines, fourmis dans ma chambre (une, ça va, dix, ça passe, mais j'ai préféré prévenir avant d'en avoir cent). Aujourd'hui, le choc. Je prends ma douche, mon regard s'attarde sur les grappes de cheveux qui traînent - dégoûtant, mais on s'habitue. Je baisse les yeux. Et là, en train de se noyer, un insecte. Un gros insecte. J'ai juré (en français ! Je jure en français quand je suis choquée o.O), sauté hors de la douche, pris mes affaires et me suis rabattue sur la douche d'à côté. Comme si je faisais pas assez de cauchemars en ce moment, vous pariez combien que ça va m'en attirer d'autres ? ;_;

Heureusement, les pâtes carbonara à la cantine m'ont fait oublier mon choc initial, de même que les projets pour le carnaval avec une amie... eh oui, je sais enfin en qui je vais me déguiser ! Pour les fans de Some Like It Hot, je serai Josephine (Tony Curtis ♥) ! Et pour ceux qui ne connaissent pas, en résumé, je vais me déguiser en un homme déguisé en femme. Eh ouais. J'ai même une amie pour faire Daphné (Jack Lemmon *_*). Il nous manque juste Marilyn Monroe, mais on s'en passera. Je doute que beaucoup de gens reconnaissent l'allusion, mais je suis prête à parier que la prof de philo sera écroulée sur son bureau ^_________^

Et sur ce, je m'en vais regarder Psychose... Janet Leigh au moins elle se fait pas attaquer par un cafard, sous la douche, elle >_
gribouille: (Masquerade)
Je suis donc en Irlande du 14 au 28 février. Le 2 mars, rentrée et concours blanc. Six semaines plus tard, arrêt des cours, une semaine de révisions (et même moins), une semaine de concours (et même plus), deux semaines de vraies vacances, reprise des cours pendant un mois avec rythme allégé (trois jours de cours par semaine, je travaillerai probablement au McDo d'à côté entre temps), arrêt le 12 juin, admissibilité le 16, début des oraux le 29, fin le 9 juillet, admission le 10. Mais je crois que je deviens gâteuse et que je vous ai déjà dit tout ça ^^;;;

Quoiqu'il en soit, pour ces "vacances" du 14 au 1er (je tiens aux guillemets), j'ai à faire tout ceci...

Histoire
- Dissertation, "Les élites en France de 1848 à 1958"
- Apprendre politique et société n France de 1870 à 1945.

Géographie
- ficher des articles
- apprendre le cours (une cinquantaine de pages) par coeur
- apprendre les croquis (légende, source, comment dessiner, échelle) par coeur
- faire une carte de synthèse sur le thème "Santé et climat"

Philosophie
- apprendre le cours
- lire les auteurs
- lire encore plus d'auteurs

Lettres
- apprendre le cours
- relire Diderot
- lire les articles ou les fiches sur les articles
- apprendre tout ça par coeur

Anglais
- DM de Thème
- DM de Version
- refaire les anciens thèmes et les anciennes versions


..... "Vacances", vous disiez ? Plus ça va, plus mes bonnes résolutions (4 heures de boulot par jour minimum à partir de dimanche) me paraissent dérisoire... ;___;

PS : ..... ils ont enlevé le blocage des communautés LJ, je n'ai plus la page qui m'affiche "Site à contenu pornographique" !!!

PPS : .................... mais ils ont bloqué Facebook.
gribouille: (House - Hiding)
Bon, avant tout, comme ça c'est dit, je viens d'avoir les résultats du conseil de classe, donc ceux du concours blanc de décembre. Je suis première de la classe. Voilà. Alors évidemment je suis super contente, mais bon, c'est pas tellement la place qui compte (parce que je préfères être dernière avec 12 que première avec 9), c'est plutôt le fait que je m'en sois sortie avec des bonnes notes, ma fierté résidant principalement dans un 13 en Thème et un 14 en Philo. Voilà, c'était la minute de gloire.

Redescendons sur terre (voire plus bas que terre) avec ce que j'avais promis depuis longtemps déjà : les citations des profs. Sans plus attendre parce que sinon je vais me faire martyriserhouspiller par ceux qui les ont déjà entendues mais veulent les relire, voici donc les dernières perles en date dont certaines datent déjà.

Et on finira par le meilleur, promis... )


Et voilà, c'est tout pour cette fois ^___^
gribouille: (Marvin - Don't talk to me about life)
Je suis toujours aussi nulle en géographie, moi. Certes, j'ai réussi ma colle la dernière fois. Après avoir appris l'intégralité du cours par coeur (ce que nous demande la prof -.-). Là, j'ai un DS samedi, mais j'ai du mal à m'y remettre. D'une part parce que cette fois j'ai 19 pages de cours et non plus 10. Et puis, Santé et Environnement, vous admettrez que ce n'est pas hautement réjouissant, comme sujet. En prime, la bibliographie qu'elle nous a filée (on doit en être à une quinzaine de pages rien que de TITRES) est encore plus déprimante. Buh.

Et puis il y a les croquis. Oui, on est sensés insérer deux ou trois croquis dans notre copie. En plus de la dissert'. Pour l'instant, ça se passe bien. Très bien, même.

L'Afrique est un triangle, l'Irlande un trapèze - au même niveau que la Norvège -, l'Italie une botte (mais ça c'est pas un scoop), la Suède une chaussette (enfin, ça dépend pour qui) et j'ai dessiné la France à l'envers (entendez par là : on croirait que la Bretagne est à droite).

Tout va très bien, madame la marquise...
gribouille: (Hot Fuzz - WTF)
....... le serveur de l'internat refuse de me laisser accéder aux communautés LJ. Je peux lire tout ce qu'il y a sur vos LJ, mais tout ce qui est sous-cut dans une communauté, je peux pas. Et je peux pas faire de commentaires non plus. Bloody hell.

(et à chaque fois ça marque : SITE A CARACTERE PORNOGRAPHIQUE. Pour certaines fics je veux bien, mais bon, pas systématiquement, quoi !)

Bon, sinon, l'Irlande c'était BIEN. Dans le sens trop l'éclate, mais aussi parce que mine de rien, c'est le top pour l'égo. La prochaine fois que je déprime un peu, que je me sens inutile et bonne à rien, j'irai refaire un tour dans la famille de mon chéri. Parce qu'entre les oncles et les tantes qui essayaient de le pousser à faire sa demande en mariage ("Down on your knee, young boy ! NOW !"), les autres oncles et tantes qui ne cessaient de répéter "She's GORGEOUS !" voire "DROP DEAD GORGEOUUUUUUS !" sur mon passage, les parents qui me disent "lovely" et autres, et les cousins/cousines qui veulent savoir comment on s'est rencontrés et couinent presque autant que moi quand mon chéri me passe sa veste (à deux reprises ♥) parce qu'il fait froid dehors... certes, les trois-quarts de tout ce beau monde étaient bourrés, mais ça fait quand même du bien. Et puis... ♥, quoi. D'accord, d'accord, je suis une vraie guimauve. Et sinon, eh bien, un mariage à l'irlandaise, c'est très beau même si j'étais complètement paumée et morte de honte à l'église mais j'étais pas la seule, les témoins ont malencontreusement échangé de sièges. Et j'ai même dansé et écrasé des gens au passage !!!

Pas facile de reprendre après tout ça, d'autant plus que la semaine est très chargée, mais bon, pas le choix. Ah, et côté internat, aujourd'hui, élection des délégués. Moi être très sceptique sur les candidats. Donc moi avoir voté pour le programme le moins farfelu. Mais moi avoir surtout eu l'impression d'être en train de voter pour la Star Ac'/Popstar/autre émission du genre. Je sais que le sérieux c'est pas tout dans la vie, mais bon, un minimum, c'est pas mal non plus.

Voilà voilà... ce week-end cinéma peut-être mais si non c'est pas grave mon chéri veut bien m'emmener, boulot sûrement. En parlant de boulot, ce serait peut-être une bonne idée d'y retourner.

En tout cas j'espère que tout va bien pour tout le monde, et je vous souhaite une bonne soirée et une bonne semaine ^______^ Mélie, ou l'art de ne pas savoir terminer ses posts
gribouille: (Twin Peaks - Coop board)
Bonsoir à tous, il est... 20h21, demain à 16h30 précises j'ai une colle de géographie, il faut que j'aprenne mon cours par coeur, il me reste 10 pages à parcourir plus des définitions, sachant qu'il me faut à peu près une heure pour apprendre trois pages en comptant le temps passé à bailler aux corneilles... et pourtant je suis là. C'est dingue comme l'envie de procrastiner peut se faire forte, parfois. Déjà ce matin, j'avais 2h30 de libre, je n'ai fait que ma version d'anglais. Le reste du temps, j'ai regardé Vio jouer à Pokemon.

Oh, mais je vais m'y mettre, ne vous inquiétez pas. Je n'ai pas très envie de risquer de me faire démonter par la prof et que tout cela se solde par un 3. Mais en ce moment, y a des fois où je sature. Alors je souffle pendant quelques minutes, puis je reprends.

Je suis motivée pour la terminer, cette année. Même si, plus ça va, plus je me dis qu'en fait, l'ENS, j'ai pas tant envie de l'avoir que ça. Je préfèrerais faire FLE à la fac, tant qu'à faire. Mais si je l'ai (enfin, on rêve, là, hein), je ne m'en plaindrai pas non plus. C'est l'ENS, quand même. Donc je vais quand même le passer, ce concours, et à fond. Surtout pour voir ce que ça peut donner, en fait. Mais du coup, faut comprendre que, parfois, je me sente un peu démotivée. De grands moments de "qu'est-ce que je fais là" en perspective. Quoique, ça va mieux depuis quelques jours. Depuis que je n'ai pas raté mon explication de texte à faire à l'oral en Lettres - un passage passionnant de Nedjma.

Et puis, y a des grands moments, en prépa. Les cours de philo, par exemple. J'ai encore tout plein de citations à recopier, faudra que je m'y mette, un de ces jours. Les cours de spé anglais, même quand je m'endors à moitié - mais ça, c'est en passe de s'arranger, enfin, je l'espère. L'Histoire, aussi. Surtout les petites anecdotes... tiens, je sais pas si vous vous en étiez déjà rendus compte, mais les Bonaparte, niveau prénoms, ils manquaient pas mal d'imagination... dans la branche de Louis, ça donne, au niveau des fils (enfin, en fait, ce sont plus les fils d'Hortense de Beauharnais que ceux de Louis, mais faisons comme si) : Charles-Napoléon, Louis, Louis-Napoléon. Ajoutez à cela le cousin Napoléon-Joseph dit Plon-Plon... et le bâtard Charles-Auguste de Morny... vive le recyclage XD *fin de la petite note historique du jour*

Bon, je m'en vais retourner à mes définitions, moi... à bientôt les gens é_è
gribouille: (Lost - Dan Charlotte)
Des citations, que des citations aujourd'hui. Evidemment, je pourrais aussi parler de mon week-end à Londres (oui oui, à Londres, et pas toute seule en prime), mais je garde ça pour une prochaine fois... oui, je sais, je suis machiavélique.

En tout cas, le moins qu'on puisse dire, c'est que les profs sont déchaînés en ce moment...


[à propos de Pascal]"Puis il est mort... bon, pas de chance..."
La prof de Lettres. C'est une façon de voir les choses, dirons-nous.

"Chez le paysan français c'est absolument viscéral de chercher à rogner sur la propriété du voisin. (...) C'est consubstantiel au paysan français."
La prof d'Histoire. Mais si, elle les aime, les paysans ! Surtout bas-bretons !

"C'est-à-dire qu'il y a une certaine vertu de la glandouille chez les Grecs."
La prof de philo. Et le pire c'est qu'elle n'a pas tort.

"Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front... ça veut dire qu'il faut travailler que quand il fait chaud."
Vio. Là, tu marques un point.

[à propos de Phaeton, qui demanda à conduire le char du soleil]
"Et bien entendu il se débrouille comme une andouille et après il tombe après avoir tout cramé l'Afrique."
La prof de philo. L'art et la manière de raconter des histoires.

"Je lutte contre la dissolution du moi dans l'océan du n'importe quoi."
La prof de philo. Classe.

"J'ai oublié Pascal en route...
- Ben oui, il fait du stop maintenant !"
La prof de philo et Vio. Pauvre Pascal, décidément...

"Ce livre commence par... le chapitre 1 !"
La prof de philo. On ne s'en serait pas douté.

"L'homme est fils de son temps tout ça... Hegel, et hop !"
La prof de philo. Ou comment faire une dissertation en trente secondes.

"Préface ou intro... bref le machin avant le chapitre 1."
La prof de philo. Très en forme, décidément.

"Si vous vous perdez dans une forêt, choisissez-la petite, ou alors ayez une méthode."
La prof de philo. On retiendra le conseil.

"Et alors là modestement Descartes essaye de nous faire croire qu'il n'est pas un génie... ouais c'est ça."
La prof de philo. Suivie de quelques commentaires...

-> "Je ne suis paaaaaas un génie !"
Bon, ça, c'était Edith...

-> "C'est que ça doit être bien d'être con de temps en temps."
... et ça, c'était Vio.

"Oh, j'ai sa tronche à Bacon, là !! (...) Et ça, c'est notre ami Arthur [Shoppenhauer] !!! (...) Et là Adorno... qu'est un peu déprimé."
La prof de philo. Ou comment déclencher un fou-rire monumental dans les deux premiers rangs. Tronche de Bacon, tranche de bacon... oui je sais on était fatiguées.
gribouille: (Hodges - sees sun for the first time)
Bonsoir à tous... non non, je ne suis pas encore morte, ni écroulée sous la surcharge de travail (quoique...), disons juste que niveau organisation j'ai un peu perdu mon cerveau récemment. Je ferai peut-être une petite update là-dessus un de ces jours, mais en attendant sachez que je survis, et que ça devrait normalement aller de mieux en mieux.

A l'internat je reprends mes bonnes habitudes, si ce n'est qu'il me manque encore pas mal de choses, j'essaye de compléter au fur et à mesure sans trop embêter mon père... aujourd'hui c'était la cérémonie de parrainage des HK par les KH (ou Hypokhâgne par les Khâgne, ou première année par les deuxième année, bref), ma filleule est très gentille et j'ai passé un bon moment.

Tiens, pour continuer dans les bonnes habitudes... un peu de citations pour clore le post, étant donné que finalement je ne sais plus trop quoi dire... (quand je vous dis que j'ai perdu mon cerveau)


"(...) Augustin, pour qui c'est éminemment problématique, ça, qu'on s'éclate à la messe."
La prof de philo. Qui a l'immense honneur de sortir la première citation notée dans la marge.

"La France est un pays de péquenauds ! (...) De ploucs !"
La prof d'Histoire. A propos de 1848. Y en a qui ne changent jamais... et tant mieux.

"Petits, médiocres, mais pareils !"
La prof d'Histoire. Sur l'égalitarisme de principe des français.

"Il faut solder... euh... (....) il faut sauver le soldat raisin !"
Edith. On s'amuse toujours autant à la cantine.


A propos, tiens, j'ai retrouvé, non pas mon cerveau, mais un sujet de conversation... enfin, non, en fait, juste un délire avec Mathilde, Khâgneuse de ma connaissance... nous nous sommes révoltées contre l'absence de cuillères à la cantine un jour où il y avait du pamplemousse, ce qui nous a conduit à créer une sorte de... mmh... parti politique ? Pour mener à bien notre révolution et favoriser les petites cuillères (mais surtout pas les cuillères à pamplemousse ! En tant que révolutionnaires, nous ne pouvons pas nous permettre d'être logiques !). Enfin bref. On décompresse comme on peut.


P.S. : Jonathan Strange and Mr. Norrell, c'est le bien !!!! J'en suis qu'au début mais j'adore le principe !! J'en dirai plus à l'occasion ^^
gribouille: (Hot Fuzz - WTF)
Mélie : 1 - shower : 0

Murphy's Law : one year with a shower where you couldn't change the temperature. Now you can... and all you get is a cold shower. Well, I still took it, which means I've won >.<

So I'm back at the boarding school... back in this administrative chaos where those who study litterature are always forgotten, where I've got a huge room but a terrible timetable, and where I not supposed to be able to use instant messenger - from what I hear, I'm supposed to work. Really ? Work ? In a school ? First news.

Anyway, we still had fun today. It was good to see everybody again. Some have had new haircut, others have changed the colour of their eyes - funny but true ! -, all of them have lots and lots of things to talk about. And that's great.

Tomorrow, I only have one hour of French Litterature (studying Kateb Yacine's Nedjma)..... and I have to wait till 9:30 for that. AND the living in closes at 8 o'clock precisely. I really hate that timetable.
gribouille: (Orson Welles - quotations)
Eh oui. Aujourd'hui, c'est mon dernier jour en hypokhâgne et à l'internat de Jeanne d'Albret.

Je ne vais pas m'étendre sur tout ce que la prépa a changé pour moi, ce serait un peu long... mais changement il y a eu, ça, c'est sûr. En tout cas, j'ai adoré cette année. Vraiment. J'ai appris plein de choses géniales. Des méthodes de travail, aussi. J'ai rencontré des gens super. Je me suis éclatée. Bien sûr, il y a eu des moments difficile, aussi... mais pas suffisamment pour gâcher cette impression ^_^

Ces derniers jours ont été particulièrement chouettes. Lundi, les différents groupes de la dernière colle ont présenté chacun leur pièce de théâtre, pour ceux qui l'ont accepté. C'était très sympa de pouvoir découvrir ce qu'ont fait les autres... et tout aussi sympa de rejouer La Leçon ^_^ Et en Géographie, on a regardé Le Tombeau des Lucioles... tout le monde n'a pas aimé, mais j'ai l'impression que le fait de le regarder en gros groupe n'a pas vraiment aidé. (moi, j'ai adoré, mais je l'avais déjà vu, aussi)

Mardi, derniers cours. Et ce matin, proclamation des résultats et Banquet des HK avec les profs. Puis nous avons procédé à une remise de prix à ces derniers, avant de leur offrir une dernière représentation théâtrale... où nous les imitions ! Pour ma part, je m'étais chargée de la prof de philo. Arriver en courant, retirer les écouteurs, poser sur la table un nombre incalculable de livres, puis commencer le cours, citations à la clé. C'était très amusant, et elle l'a très bien pris. Ils l'ont tous très bien pris, d'ailleurs ^_^ ça montre que ce sont des profs chouettes...

Et nous autres élèves avons terminé l'année en beauté avec un loup-garou géant. Moi, pauvre petite villageoise, je me suis fait éliminer sauvagement par mes pairs ;_;

Et voilà pour l'Hypokhâgne. Toute la matinée, j'ai été assez émue, et j'ai bien cru que j'allais pleurer à plusieurs reprises... mais non. Il est fort possible que cela me prenne d'ici trois quarts d'heure, lorsque je décrocherai mes posters, dernière chose à faire dans ma chambre avant de tout déménager...

Et ce soir, rendez-vous chez le dentiste pour prévoir l'opération de mes dents de sagesse (ouch), puis ciné avec ma maman et Clara.

Ainsi se termine la première saison de "Mélie à l'Internat".

Première, oui.

Parce que, oui, il y en aura une deuxième. Parce que, oui, je passe en Khâgne, en étant (veuillez nous excuser pour ce moment de fierté intense) deuxième au concours blanc, et avec une jolie mention A et mon équivalence en anglais en prime. Voilà pour mes résultats.

Et voilà pour la fin de l'année.

Voilà.

*fin de la saison 1 de Mélie à l'internat, votre feuilleton préféré, de retour à la rentrée sur [livejournal.com profile] gribouille*

*insérez générique ici*
gribouille: (House - Hiding)
Il faut savoir que je suis truc-qui-pique-ophobe. Ce qui comprend des abeilles aux seringues en passant par les guêpes, les moustiques et autres petites choses réjouissantes. Bon, j'ai également peur du noir (occasionnellement) et des araignées dépassant un certain diamètre (un centimètre), mais là n'est pas la question.

Je dormais tranquillement après avoir regardé Gilbert Grape (très bien, mais sortez les mouchoirs), lorsque je me suis réveillée en sursaut. Bourdonnement autour de moi, je me débats un peu pour la forme et j'allume la lumière pour constater que non, il n'est pas 7h du matin, mais minuit et demie. Je me souviens alors du bourdonnement et je cherche la mouche qui m'a embêtée pour lui régler son compte. En soulevant mon oreiller, je la trouve, à la tête de mon lit. D'accord, ne bouge pas, tout sera fini dans quelques secondes. Je me saisis de ma tatane orange à fleurs blanches évidemment à l'autre bout de la chambre (bon, d'accord, c'est pas bien grand, mais j'étais dans le pâté, quand même), je me rapproche, ayant (probablement) dans l'idée de faire s'envoler Madame Mouche et de l'avoir à un autre endroit que sur mon lit parce que c'est pas tout mais la bouillie d'insectes, je n'en raffole pas particulièrement.

C'est alors qu'une connexion s'établit dans mon cerveau très fatigué et que je remarque que cette soi-disante mouche a des rayures jaunes et noires. J'ai alors, mentalement, la réaction d'Indiana Jones face à un serpent. Physiquement, ça se traduit par ce bon vieux réflexe : ne pas bouger. Puis reposer le chausson à sa place - oui, je sais, ça, c'était bête - et reculer lentement (durant tout le restant de la scène, j'ai tout fait au ralenti... pensez au sketch de Gad Elmaleh sur l'australopithèque qui rentre de boîte et ne veut pas réveiller sa femme).

J'ouvre la porte de ma chambre et regarde rapidement en face. Edith dort, pas de lumière chez la surveillante non plus. Bon. Il va falloir que j'affronte ma phobie, alors. Je récupère la tatane, m'approche. Recule.

Pour moi, guêpes et abeilles, c'est du pareil au même. La seule différence, c'est qu'il y en a une qui ne pique qu'une fois et à laquelle j'ai plus de chances d'être allergique - mais à l'autre aussi, en fait, sauf que, bizarrement, je n'ai jamais voulu vérifier. Donc j'étais là, dans ma chambre d'internat, à minuit et demie, une tatane à la main, réalisant que, certes, c'était bien beau de vouloir vaincre sa peur et abattre la sale bête, mais si je me faisais piquer, qu'est-ce qui m'arriverait ?

J'ai donc opté pour la solution alternative. Je me suis mise au bout de mon lit, récupérant autant de choses - couette, un oreiller sur deux - que possible sans attirer l'attention de l'abeille/guêpe/whatever, gardant ma tatane avec moi au cas où elle bougerait. Elle n'a pas bougé. Je me résignais presque à passer la nuit comme ça, même si c'était assez angoissant (mine de rien, l'une de mes plus grosses phobies s'est matérialisée en plein milieu de la nuit, et c'était même pas un cauchemar).

Je tombais de fatigue, mais je n'arrivais pas à dormir pour autant. Je tombais tellement de fatigue que mes oreilles bourdonnaient, mes yeux se fermaient et se rouvraient tous seuls, et par-dessus tout j'avais l'impression d'entendre des voix. Avec un peu de chance, les surveillants qui étaient restés à discuter très tard. Avec encore plus de chance, l'une d'entre eux passerait près de ma chambre... j'ouvre donc la porte encore une fois, et réalise que ces prétendues voix ne sont que des hallucinations dues à la fatigue. Je réalise en même temps qu'il y a de la lumière chez Violaine. Je réfléchis - ça m'embête de la déranger, si ça se trouve elle dort avec une veilleuse, j'ai l'air bête, comme ça - je regarde la bête et mon lit de camp improvisé, je sors sur la pointe des pieds histoire de ne déranger personne et je vais frapper chez elle. Heureusement, elle était réveillée, et regardait juste un film.

"Vio, euh, désolée de te déranger mais y a euh... une bestiole dans ma chambre... du genre à rayures noires et jaunes et qui vole... enfin pas maintenant là elle vole pas mais... j'en ai une peur bleue et... tu peux m'aider ? Désolée é_è"

La brave Violaine vient donc dans ma chambre, constate qu'il s'agit probablement d'une guêpe, prend ma tatane. En quelques minutes l'affaire est réglée, il n'y a plus qu'à retirer le drap du lit - finalement, on est passées par la case bouillie, parce que la faire s'envoler brutalement pour qu'elle aille ailleurs ne nous paraissait pas une très bonne idée.

Et donc, vers une heure du matin, Mélie était de retour dans son lit et tentait de s'endormir - avec néanmoins l'impression que des bestioles se posaient sur elle.

Ironie du sort : moi qui avais fait attention à ne pas faire de bruit, des pas dans le couloir de la part de quelqu'un qui ne prend pas autant de précautions m'ont empêchée de m'endormir.

Deuxième... euh... je sais pas si on peut parler d'ironie mais bon : D'après mon récit et ma description de la bête, Edith pense que c'était une abeille. Je ne saurai jamais - ma poubelle a été vidée aujourd'hui - mais je dois avouer que cela ne m'intéresse pas tant que ça...

fin.
gribouille: (Masquerade)
Pas grand chose à dire ce soir, mais envie de poster, donc bon.

J'ai eu mon tout dernier cours de latin aujourd'hui. Et j'en suis à la fois triste et soulagée. Triste, parce que j'adore cette matière. Soulagée, parce que je déteste cette prof. Moi qui étais si heureuse de continuer le latin en prépa... en fait, on peut presque dire que j'ai arrêté en terminale, tant cette année ne m'a rien apporté. 'Fin bon. J'espère juste ne pas perdre beaucoup plus et trouver le courage de m'entraîner un peu de temps en temps... parce que mine de rien, le latin, j'adore ça...

Et en fin d'après-midi le prof de géographie nous a rendu nos concours blancs. 8. Eh oui, j'ai appris quelque chose de très important aujourd'hui : les transports fluviaux ne sont pas des transports maritimes. Too bad, ça me fait juste deux ou trois sous-parties hors sujet... enfin, en même temps c'est la seule note du semestre en-dessous de la moyenne, avec celle du premier DS d'Anglais, donc je peux être plutôt fière de moi je pense...

Et on termine avec les perles de la journée...

Prof d'allemand : C'est comme éléphant et photographe !
Elèves : o_O
Prof d'allemand : Je ne sais jamais quand est-ce qu'on écrit avec un "f" ou avec "ph" !
..........

"Les Mongols sont très fiers, ils ne se déplacent que dans des ballons à air chaud."
Le prof de géo.

"C'est un concentré de transcendantal."
Edith. J'ai toujours pas compris.
gribouille: (Christian Bale)
D'abord : C'est finiiiiiiiii *_____* j'ai passé ma colle d'Histoire ! Et ça s'est plutôt bien passé, enfin pas trop mal quoi. Le prof ne m'a pas du tout interrompu pendant que je blablatais ! Bon arrivée là mon plan était pas top et j'avais loupé des trucs, mais j'ai pu lui montrer que je savais des choses, donc je suis plutôt contente. Après, on verra bien... oh et dans la série bonnes nouvelles du point de vue scolaire, j'ai eu ma note du concours blanc de Lettres : 13 ^_^ et surtout le prof a dit que c'était bien écrit ^_^ ça démarre plutôt bien...

... et là j'apprécie grandement d'avoir la salle TV à moi toute seule - et je croise les doigts pour que ça dure. Je viens de voir la fin de la cérémonie d'ouverture du Festival de Cannes, ce qui était assez sympa - surtout pour l'image de Sean Penn et Natalie Portman assis côte à côte.

Et si personne ne vient s'incruster, je regarderai la suite du Grand Journal de Canal +, qui reçoit... Jack Black, Dustin Hoffman et Lucy Liu *_*

Je suis pas particulièrement axée Festival de Cannes d'habitude, mais... c'est la fangirl en moi qui parle XDDD
gribouille: (Masquerade)
Youhou, aujourd'hui c'était la dernière épreuve du concours blanc, j'ai cité... la Géographie ! Ceux qui avaient suivi mon passage du bac (et surtout du bac blanc) se rappelleront peut-être des quelques... difficultés que je peux rencontrer avec cette matière. Eh bien j'ai eu la preuve que oui ! Je suis toujours aussi nulle pour localiser les choses ! (déjà, je n'ai découvert où étaient les îles Canari que le week-end dernier)

Sujet : Transports maritimes et organisation de l'espace économique, avec documents à la clé pour nous fournir les exemples. Sauf que je me suis surtout servie du cours, en fait.

Et en cherchant une introduction j'ai évidemment pensé à Pirates des Caraïbes... d'où mon introduction sur la Compagnie des Indes - et là je regrettais sincèrement de ne pas avoir relu le super petit speech de [livejournal.com profile] modocanis à ce sujet. Et non, je ne suis pas partie en live sur la désorganisation de l'espace économique par le transport de Jack Sparrow. Pas dans ma copie.

J'ai également eu une petite pensée pour Master and Commander en parlant du problème des navires du XIXème siècle qui avançaient grâce au vent : quand il n'y a plus de vent, ça pose un problème.

Et en fait j'ai beaucoup utilisé mon cours d'Histoire sur le XIXème siècle - je l'avais déjà utilisé en Philo. Comme quoi, passé tant d'heures dessus, ce n'était pas totalement inutile.

Je ne sais pas ce qu'avait le prof, mais il était déchaîné aujourd'hui. Et devinez qui était la "cible" principale ? Il se trouve que oui, j'ai un T-shirt avec un papillon : "Oh ! Un papillon... de lumière..." o.O Quelques secondes plus tard (il faut savoir que, succombant sous la chaleur, j'avais demandé à une amie de me vider sa bouteille sur la tête) : "... regardez votre feuille..." - et en effet, l'encre s'était étalée partout. Heureusement que je n'avais noté que le titre. "... faut pas stresser comme ça, voyons !"

En plein milieu de l'épreuve : "Oh, et, je vous signale, à tout hasard, que "porte-conteneur", au pluriel, il n'y a pas de "s" à "porte". Juste comme ça." Je regarde ma copie - j'étais au premier rang - et découvre que je viens justement d'écrire "portes-conteneurs". Je corrige immédiatement. Le prof : ".... oui, parce que je lis les copies à l'envers, en fait." Gloups.

Et le meilleur pour la fin : "Bon il vous reste... ah ben vous avez dépassé le temps." Vite, je rends ma copie. "Ah mais vous c'est bon, je l'ai déjà lue entièrement." ......... gloups. Enfin, je lui ai demandé si c'était très mauvais, réponse : "... j'ai jamais dit ça." Bon, ben ça veut dire qu'au pire, c'est juste "mauvais".

Donc voilà pour le concours blanc... on verra bien les résultats, maintenant...

Et ce soir, en sortant de ma douche - froide, argh =.= -, j'ai eu une "surprise" devant ma chambre... eh oui, les filles de la classe sont venues nous chercher - Edith, Justine et moi - pour nous emmener dans le parc et fêter nos anniversaires qui avaient eu lieu ce week-end ^___^ bon, en fait, c'était pas totalement une surprise, parce que vendredi en revenant à l'internat j'ai appris que je ne mangeais pas mardi soir à la cantine et que je ne me doutais de rien. C'était très très chouette, en tout cas :-)

Sur ce, je retourne à mon XIXème siècle - encore, oui. Demain, colle d'Histoire. Et après ça.... FINIIIIIIII les exams !!!!!

[EDIT] : j'oubliais de mentionner ma méga-bourde... à un moment donné, j'ai eu un gros blanc concernant les océans... je ne savais plus lequel était l'Atlantique et lequel le Pacifique....................

..... O.O

Apr. 17th, 2008 09:09 pm
gribouille: (Twin Peaks - Coop board)
Je viens de me faire confisquer mes cours à recopier... Vio a décrété que j'avais besoin d'une pause XDDD J'ai essayé de négocier, mais pas moyen... bon ben... pause alors *sait plus quoi faire du coup*

C'est bizarre, des fois j'ai comme l'impression de me faire materner O.O
gribouille: (Serenity - River)
On est tous crevés, et ça se sent...

Violaine en cours d'Anglais :
"Pssst, Mélie, Thomas ? Vous savez ce que ça fait, un poussin de trois tonnes ?
_ .... ???
_ *grosse voix grave* PIOU PIOU."
Mais si bien sûr...

Le prof d'anglais :
"And here Sexspeare..."
Mais je crois que je suis la seule à l'avoir relevé, celui-là...

Edith sortant de son cours d'anglais, complètement déchaînée :
"C'est pas ma faute, je manque de sleep !!!"
Guh ?

Et on ajoutera les crises de fou-rire de Mélie qui, dans le livre d'Histoire dont elle a à faire la synthèse, lit le résumé de la querelles de cloches de la commune de Cucassé (véridique !), les énièmes références à l'Âge de Glace ("Malheur à vous ! Malheur à vous ! Malheur à vous !" et à peu près toutes les répliques des dodos) pour les uns, à Chicken Run pour les autres........

Ouaip. On est crevés.
gribouille: (House - Hiding)
Mwarf, on s'est fait enfermer dehors à la cantine. Je m'explique : pour aller de l'internat au lycée (et au réfectoire), on a un petit passage secret rien que pour nous, qui passe à travers un bâtiment (le bâtiment 5, pour ceux qui aiment les précisions). Or, ce soir, après manger, nous découvrons que oh, surprise, les portes du bâtiment 5 sont fermées. Bon, c'est pas la première fois, les MI vont nous ouvrir. Sauf que les MI, ben... n'y arrivent pas. Et pour causes, les serrures sont remplies de... colle o.O Donc nous avons fait tout le tour du bâtiment en râlant tout ce que nous savions (bah oui, faut bien qu'on trouve des prétextes pour râler).

La question étant... les portes seront-elles ouvertes demain matin, au moment d'aller en cours ? Y a intérêt...


Bon, et plutôt que de m'étaler sur le contrôle de lecture de latin ou l'emploi du temps du concours blanc (je passe la philo le jour de mon anniversaire... et j'ai anglais le lendemain... ce qui fait qu'il va falloir que je rentre à l'internat le soir...), je vais reprendre quelques citations de profs.... parce que ça faisait longtemps...

"J'aurais dû appeler un de mes fils Cucufa... pour le faire souffrir... Cucufa, je suis ton père..."
Le prof de géo. Oui oui, ça lui arrive. Souvent.

"Louis XVIII, sur la fin, perdait ses doigts de pieds. Il en rigolait, même : "Non pedes sed caput faciunt regem", ce ne sont pas les pieds mais la tête qui font le roi. (...) Charles X, lui, est bête comme ses pieds. Pour le coup ce sont les pedes qui faciunt le regem."
La prof d'Histoire. Toujours à l'heure de manger, bien sûr.

"Comme d'habitude la France est la mère des idées... mais pas la mère des réalisations."
La prof d'Histoire. Toujours aussi critique.

"Attendez... il faut que je rattrape mon cerveau..."
La prof de Philo. Qui n'est pas du matin.

*Spinoza explique l'intelligence avec l'exemple d'un poulet qu'on découpe*
"Cette façon de découper le vivant... enfin là le poulet est mort... en général..."
La prof de philo. Subtile.


Et on termine en beauté...

Prof de géo : Monsieur et Madame "Penneflam" ont une fille dyslexique. Comment s'appelle-t-elle ?
élèves : .... ?
Prof dé géo : Cathy !
Élèves : ..... O.O
Prof de géo : ... tu n'es pas, de notre galaxie....
gribouille: (Serenity - River)
Piqué à [livejournal.com profile] flo_nelja


[livejournal.com profile] flo_nelja,
I don't really know how to tell you this, but I'll join the monastery. I think I realized on the First of May with George Bush and his wife when I saw you ignore the crazy monk. I'm sure you're high enough to understand that Extreme Home Makeover sucks. I'm returning your ring to you, but I'll keep your photo as a memory. You should also know that I get sick when I think of the incarnation as an eskimo.
Good luck on your short-term leave from jail,
Amélie.


Instructions sous le cut......... )


A part ça... ça fait tout bizarre, l'internat est quasiment vide O.O Tous les deuxième années ils sont partis pour leurs concours....

et y a un MI qui vient de s'installer à ma table avec son ordinateur. Pas le meilleur moment pour écrire, je crois. Ni pour faire des icônes. ......

Profile

gribouille: (Default)
gribouille





Amélie's favorites book montage



Of Mice and MenThe Little PrinceWuthering HeightsNever Let Me GoThe Lord of the RingsThe Hunger GamesJane EyreReaper ManYou Only Live TwiceA Study in Emerald



Amélie's favorite books »

Share book reviews and ratings with Amélie, and even join a book club on Goodreads.




January 2016

S M T W T F S
      12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Syndicate

RSS Atom

Most Popular Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Jul. 22nd, 2017 08:49 pm
Powered by Dreamwidth Studios